GIGN : nous étions les premiers

21,00 €
TTC

La véritable histoire du GIGN racontée par ses premiers membres.

Quantité
Derniers articles en stock

Le 5 septembre 1972, la prise d’otages des Jeux olympiques de Munich révèle la montée en puissance d’une nouvelle forme de terrorisme à laquelle les forces de l’ordre ne sont guère préparées. Quelques mois plus tard, le 3 novembre  1973, vingt-cinq gendarmes sélectionnés sur dossier se présentent à Maisons-Alfort pour y passer des épreuves d’un genre nouveau afin d’intégrer le GIGN n° 1, une unité d’élite de la gendarmerie que le jeune lieutenant Christian Prouteau a été chargé de mettre en place. Aucun d’entre eux ne sait vraiment ce qui l’attend, mais les dix-huit candidats retenus ne vont pas tarder à découvrir que leur patron exige d’eux l’impossible afin de pouvoir répondre aux situations les plus extrêmes. Ensemble, ils vont devoir tout inventer pour parvenir à un niveau opérationnel jamais atteint.
Voici l’histoire sans fard des dix premières années du GIGN. L’histoire de dix-huit hommes au caractère bien trempé, menés par un chef atypique. En relevant le défi représenté par des missions de plus en plus complexes, ils vont aussi devoir convaincre quelques « gardiens du temple » résolument hostiles à l’existence même d’une unité d’élite au sein de la gendarmerie.


Pour la première fois, les protagonistes ont accepté de livrer leur témoignage sur ces premières années déterminantes dans l’identité du GIGN.